Le chat est une invention merveilleuse. C’est l’outil qui nous permet d’avoir des conversations instantanées avec tous nos amis, sans avoir besoin d’installer un logiciel type MSN, Yahoo Messenger… Sur le chat, on peut discuter juste à deux, ou inviter toujours plus d’amis à participer à une conversation. Il permet aussi de discuter en direct avec tous les membres connectés d’un groupe. Ca peut être pas exemple très utile pour faire la connaissance des nouveaux étudiants de sa promotion, ou pour demander des conseils sur un projet ou un devoir.

 Mais au fil des mises à jour de Facebook, le chat a évolué, en même temps que les autres fonctionnalités du site. Et bien évidemment, à chaque mise à jour, les internautes commencent par râler : « C’était mieux avant ».

 Et effectivement, pour une fois, c’était mieux avant. Avec l’ancien chat Facebook, on pouvait en effet ouvrir les conversations dans une fenêtre à part. Ca permettait d’y voir plus clair, d’avoir un onglet par contact, de ne pas s’user les yeux sur les phrases de plusieurs lignes, et de moins se perdre dans les conversations. Ce n’est plus possible avec Facebook Timeline : cette fonctionnalité a été désactivée.

 Alors forcément, on aimerait tous pouvoir retrouver cette fonctionnalité. Malheureusement, Facebook Timeline ne nous permet pas de la réactiver. On est obligé de se contenter de la minuscule fenêtre de chat.

 Il y a des astuces pour revenir à l’ancien chat Facebook, mais on ne peut plus revenir à une version suffisamment ancienne pour retrouver l’ouverture du chat dans une fenêtre à part. En cliquant sur les paramètres de la fenêtre de discussion instantanée, on peut seulement inviter des amis à rejoindre la conversation, voire la conversation complète, effacer la conversation ou signaler l’ami comme indésirable.

 Rien ne nous permet d’avoir accès à ce chat dans une autre fenêtre.

 On peut peut-être espérer que lors d’un prochaine mise à jour, les développeurs de Facebook prennent en compte les plaintes des internautes et remettent cette fonctionnalité en route, mais rien ne nous permet de l’affirmer.